Lors des deux dernières années…

J’ai rencontré plusieurs plateaux dans mon entreprise, j’avais l’impression que je tournais en rond.

 

Tu dois te dire…

Est-ce que c’est moi qui n’est pas assez bonne?
Est-ce qu’il manquait quelque chose ?
Comment les autres réussissaient-ils et pas moi ? (pourtant, mon service était nettement meilleur que la compétition).

J’étais très confuse et perplexe par rapport à la croissance de mon entreprise. J’avais l’impression que je devais recommencer à zéro à chaque jour, à chaque mois, à chaque trimestre. Pour te mettre un peu plus en contexte, j’ai commencé mon parcours entreprenarial en 2017 avec une compagnie d’entraînement de mise en forme en ligne. (Clique sur le lien pour visionner la vidéo sur youtube)

J’offrais mes services comme entraîneur personnel, dans le bureau de chez ma mère, en même temps que je faisais mon retour à l’université, après un an de sabbatique pour étudier en danse professionnelle (rêve de jeunesse que j’ai eu la chance de réaliser).
Un an plus tard, je prenais la décision de ne pas terminer mon BAC à l’université, après avoir complété deux années d’études sur trois, pour me consacrer uniquement à mon entreprise.

 

Alors c’est en 2018 que je me suis lancée ! Au début, j’étais serveuse et j’habitais chez mes parents en même temps, puisque je n’avais pas assez de revenus avec mon entreprise pour en vivre (2000 à 3000$ de revenus par mois). C’était très difficile de me consacrer à mon entreprise et avoir un travail à temps plein qui me demandait tellement d’énergie. Je me suis rendue malade à vouloir essayer de faire les deux en même temps. J’ai été au lit pendant 1 mois avec 31 degré de fièvre à écouter Netflix avec un diagnostique de mononucléose avancée (j’aurais préféré ne pas passer mon été à l’intérieur à l’air climatisé).

C’est à ce moment que j’ai rencontré mon premier plateau.

La première décision qui m’a permise de pouvoir passer à l’autre étape était de me consacrer uniquement à mon entreprise et, en même temps, de prendre un gros risque en quittant un emploi avec un revenu stable. Ceci étant dit, je savais qu’à l’intérieur de moi, j’avais le potentiel de réaliser de grandes choses.C’est précisément 2 mois plus tard (en novembre) que j’ai vu les bénéfices de cette décision. Je me suis versée mon premier vrai salaire en tant qu’entrepreneur.
Oui, oui. Pendant la première année, je ne me suis versée aucun salaire et j’ai tout réinvesti ce que je faisais en formations, en design web, en logiciels, en matériels et en publicités Facebook (heureusement que je vivais chez mes parents). Cependant, je n’étais toujours pas profitable et je ne réussissais pas à payer mes quelques milliers de dollars d’investissement que j’avais fait depuis les premiers mois. En février, quelques mois plus tard, j’en avais assez de tourner en rond et de ne jamais avoir l’avantage financier !
Je me disais que je n’étais peut-être pas faite pour ça et je commençais à perdre confiance en ma capacité à redresser la situation financière dans laquelle je m’étais mise (j’ai même enregistré un épisode de podcast qui en parle). (extrait qui commence à 24:30).

Le deuxième plateau a été difficile

Le deuxième plateau a été difficile, puisque j’avais beaucoup de résistance face à l’argent. Je ne voulais pas m’en occuper, c’était très inconfortable. J’ai donc pris la décision de faire face à la situation et de regarder mes chiffres, puis de les comprendre (et même y prendre goût). J’ai acheter tous les livres sur les finances et l’argent que je connaissais. Je les ai tous lu.

Petite liste non-exhaustive de ces dits livres :
  1. Père riche, père pauvre. Robert T. Kiyosaki
  2. Smart women finish rich. David Bach
  3. En as-tu vraiment besoin ? Paul Arcand
  4. You are a badass at making money. Jen Sincero (je l’ai écouté en audio un peu plus tard cette année, mais très très bon)
Je n’ai pas juste lu sur le sujet… j’ai aussi pris action. J’ai enfin…
  1. Fais ma comptabilité avec l’aide de quelqu’un qui pouvait m’expliquer les lacunes financières de mon entreprise.
  2. J’ai fixé des objectifs financiers réalistes et motivants, puis j’ai planifier ces objectifs sur une ligne de temps.
J’ai aussi réalisé l’importance d’être entourée et d’avoir une équipe. Il est presque impossible de bâtir une entreprise qui réussit sans avoir recours à l’aide de plusieurs personnes. C’est seulement quelques mois plus tard que j’ai décidé d’investir dans un MasterMind pour entrepreneurs en ligne, mais ce n’était pas suffisant. Je devais absolument bâtir une équipe qui travaillait avec moi pour réaliser la vision que j’avais de mon entreprise.
À ce moment-là, j’offrais uniquement du coaching en PNL (coaching de vie) sous forme de consultations de groupe et privée pour les femmes qui travaillaient avec moi. Cependant, je me voyais en faire plus pour les femmes, je voulais les aider à développer des outils et une structure pour réaliser leur rêve d’avoir leur propre entreprise.

 

Le troisième plateau que j’ai rencontré…

Le troisième plateau que j’ai rencontré, c’est le désir de tout contrôler et de ne pas me permettre d’évoluer dans la nouvelle direction que je voulais prendre. Ce que j’ai compris, qui a transformé ma façon de voir la business et ma vie : plus je fais confiance, plus j’ai confiance. Et plus j’ai confiance, plus j’ai de résultats.

 

Après quelques essais-erreurs, j’ai créé 3 postes à l’interne dont je ne pourrais plus me passer :
  1. Une adjointe à la création de contenu. (4 heures par semaine)
  2. Une adjointe au service à la clientèle. (4-10 heures par semaine)
  3. Une gestionnaire d’entreprise qui est dédiée aux opérations. (2-3 heures par semaine)
Ça semble être très peu, mais ça fait toute la différence. Pourquoi ?
Chaque personne sait exactement quoi accomplir et quels sont les objectifs du poste. Ce n’est pas une liste interminable de choses à faire qui n’ont pas de lien ensemble. Nous sommes toutes concentrées sur notre zone d’excellence, ce qui donne une énorme clarté à notre travail. Maintenant, une des erreurs fréquente que je vois au sein des entreprises en ligne, c’est que les adjointes font toutes les tâches de façon complètement non-structurée et ne reçoivent aucune formation pour répondre aux besoins de l’entreprise.

 

Ce que j’ai fait :
  • J’ai progressivement augmenté les tâches et les responsabilités d’une personne jusqu’à ce que ce soit optimal et qu’elle soit complètement autonome dans son poste (c’est un processus continuel d’ajustements).
  • J’ai fixé un budget pour ce que je voulais déléguer et j’ai séparé le budget par poste, selon le niveau d’importance. Le service à la clientèle était la priorité. Ensuite, la création de contenu et finalement, l’optimisation des opérations à l’interne.
  • Je continu à chaque semaine de définir les rôles et les tâches, puis d’éliminer des choses qui ne fonctionnent pas, ainsi qu’automatiser d’autres processus. De cette façon, les coûts sont limités, la productivité augmente et les résultats se multiplient.
Je dirais qu’un des plus grands défis de gérer une équipe en ligne, c’est la communication. Mon problème n’était pas si gros, puisque la communication est une de mes plus grandes forces, mais la communication est une clé importante du succès

 

Trucs qui facilitent la communication pour les PME en ligne : 

Voici quelques trucs que j’ai réussi à mettre en place qui facilitent la communication :
  • Je communique ce que je fais, ainsi que mes objectifs et ceux de la compagnie à chaque début de semaine.
  • J’ai un meeting par semaine de 15 à 30 minutes avec chacune des personnes qui travaillent avec moi.
  • Je crée des SOP’S (Procédures standards d’opérations) filmées et écrites. De cette façon, si je suis en vacances et ou si une personne doit partir, n’importe qui ayant les bases nécessaires est capable de reproduire la tâche. Ce qui me permet, d’ailleurs, de pouvoir partir quelques jours de la business avec une certaine paix d’esprit.
Bref, faire confiance à mon équipe et bien communiquer avec celle-ci a été une des meilleures chose pour l’entreprise.

Est-ce que tu as absolument besoin d’une équipe présentement ?

Je considère que si tu fais au moins 3000 à 4000$ de revenus mensuellement, tu pourrais facilement commencer à engager une adjointe virtuelle quelques heures par semaine, pour t’y habituer graduellement. De cette façon, tu vas pouvoir remarquer ce qui est plus facile à déléguer pour toi. Cependant, avant d’engager quelqu’un, je conseille toujours d’automatiser les processus qui peuvent être fait par des systèmes et des automations, pour réduire les coûts. Le plus important à comprendre, c’est que bâtir une équipe demande de la pratique et de l’expérience. Tu devrais te sentir confortable avec la plupart des tâches de l’entreprise pour être en mesure de bien former quelqu’un à le faire (j’ai déjà fait le montage vidéo, la gestion des messages et je suis capable de créer toutes les automations et systèmes dont j’ai besoin dans mon entreprise).
Si tu te sens stressée, épuisée et que tu sens que tu travailles toujours, c’est probablement parce que tu es rendue à l’étape d’engager quelqu’un pour t’aider et bâtir des systèmes pour supporter tes clients d’une façon plus efficace
J’espère que cet article te sera utile, et j’espère que tu puisses mettre certains de mes conseils en application rapidement.

 

 

 

 

 

Pour résumer, voici les clés de ces plateaux en entreprise :

 

 

 

  • Première clé : Consacre-toi uniquement à ton entreprise (ou du moins, fixe un seul objectif principal)
  • Deuxième clé : Demande de l’aide à des gens qui en savent plus que toi. Plus précisément : Gère tes finances et occupe-toi de tes affaires (même et surtout si c’est inconfortable).
  • Troisième clé : Plus tu fais confiance, plus tu auras confiance. Et plus tu auras confiance, plus tu auras de résultats. Commence à déléguer rapidement
  • Quatrième clé : Une communication impeccable à l’interne. Plus les processus sont clairs et réplicables, plus tu pourras te consacrer à l’essentiel.
  • Cinquième clé : Quand tu te sens stressée, exténuée et débordée, c’est un signe que tu dois déléguer encore plus.

 

 

 

Merci infiniment pour ta lecture, on se reparle la semaine prochaine pour le nouvel article de blog. Laisse tes commentaires et partage l’article si tu as trouvé ces trucs pertinents pour ta communauté !

 

 

Tu as envie de poursuivre la discussion et d’assister aux vidéos-lives  à tous le vendredi midi ? Clique ci-dessous pour rejoindre le groupe facebook gratuit ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 Commentaires

  1. Marine

    Au top ! Très bons conseils + beaucoup de good vibes

    Réponse
    • ARiendeau

      Merci Marine ! À la semaine prochaine, passe une belle semaine !

      Réponse
  2. Chantal Bessette

    Super article! Fait bon de te lire!

    Réponse
    • ARiendeau

      Merci Beaucoup Chantal !

      Réponse
  3. Almeta Jerry Link

    Superbe blog, qui transpire la passion à l’état pur … Almeta Jerry Link

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This