Accueil

À propos

MQ1 Le Club au féminin

MQ2 Le Programme

MQ3 Le Mastermind

Blogue
Connexion
Se connecter au membership

J’ai eu une longue histoire et beaucoup de transitions avant de me retrouver dans le domaine où je suis aujourd’hui comme coach business. Vous me demandez souvent quelle est mon histoire et le parcours que j’ai suivi pour devenir coach. Vous allez voir, mon parcours est très ATYPIQUE! J’espère que cette lecture vous plaira.

 

L'Université

À 18 ans, j’ai fini le CÉGEP, je pars vers l’université. J’avais de grands rêves de pouvoir accompagner des athlètes en dance pour se perfectionner. C’est pourquoi j’ai décidé d’aller faire mon BAC en intervention sportive.

 

Mon expérience universitaire n’était pas ce que je m’attendais. Je suis entré là et c’était vraiment stressant, j’étais constamment angoissée, je ne me voyais pas là. J’ai eu de la difficulté à m’adapter et je voulais vraiment être l’élève modèle.

 

C’est en débutant ma 2e année d’université que j’ai réalisé que ça ne marchait pas du tout… J’ai décidé de quitter l’université pour me concentrer sur mon rêve depuis toujours : devenir danseuse professionnelle.

 

La danse

Sur un coup de tête, je pars faire une session d’été à la School of dance à Ottawa. La dance a joué un très grand rôle dans ma vie depuis mes 14 ans, alors j’étais très excité de suivre ma passion. J’ai fait deux programmes intensifs d’été à Ottawa et à Toronto, et c’était super! Je suis tombé là-dedans et je ne voulais pas faire autre chose. J’ai poursuivi mes études postsecondaires à Ottawa en dance.

 

Rapidement, j’ai réalisé que j’adorais performer et faire de la dance, mais que je ne réalisais pas mon plein potentiel.

 

J’ai réalisé mon rêve de danser sur une scène professionnelle et d’être choisi dans un programme de dance de haut calibre, mais une fois ces rêves atteints, je savais que je pouvais faire plus.

 

Le choix était facile. J’étais rendu à un point dans ma vie où je devais passer à la prochaine étape, au prochain défi. J’avais hâte de voir où l’avenir m’amènerais, mais j’étais un peu anxieuse, car je ne savais pas exactement ce que je voulais faire.

 

J’avais 21 ans. J’ai décidé de quitter Ottawa, terminer une relation toxique dans laquelle j’étais (si tu ne connais pas mon histoire, j’en parle sur ma chaîne YouTube ici) et de retourner vivre avec mes parents.

 

Lancement de ma business

Je n’étais pas trop certaine de ce que je voulais faire, mais j’avais confiance en mes compétences et que je travaillais fort. Alors je suis allé à Montréal pour suivre une formation, je suis retourné à l’université et j’ai lancé mon entreprise comme entraîneur personnelle.

 

Ç’a été une année TRÈS occupée !

 

J’ai réalisé après quelques mois que ça ne marchait pas. J’ai quitté l’université et j’ai décidé de me concentrer à 100% dans mon entreprise.  Il y aura eu un nombre assez élevé de cafés consommés, puis je dirais tout autant de siestes dans l’après-midi. Je me suis consacrée à temps plein sur ma business, à 23 ans.

 

Ça m’aura pris 1 an et demi pour partir de chez mes parents et être profitable, en partant avec aucun financement, aucun BAC, pas d’argent personnel et un retour à la case départ chez mes parents pour bâtir ma compagnie (et aucune idée comment faire fonctionner une business).

 

BEST DECISION EVER !

Je travaillais comme serveuse pour payer mes factures, tout en développant ma communauté sur les réseaux sociaux et en bâtissant une entreprise en entraînement personnel.

 

Comme beaucoup de Queens qui débute, je portais plusieurs chapeaux en même temps. Et c’est ÉPUISANT, mais j’étais très heureuse de suivre mon rêve et de bâtir ma propre business.

 

Grandir ma business

J’ai adoré faire de l’entraînement personnel, mais je voulais aller rejoindre encore plus de femmes. Avec mon expérience à bâtir une entreprise avec RIEN et une formation PNL (programmation neurolinguistique) qui m’a vraiment donné plein d’outils pour me lancer avec confiance, j’ai transitionné à créer ma business en life coaching, ce que je fais aujourd’hui.

 

J’ai eu la chance d’essayer tout plein de choses, de stratégies différentes, de styles d’écriture et des visuels différents. J’ai vraiment pris le temps de découvrir qui je suis et ce que je suis bonne à faire. C’était important d’être passionnée par le travail que je faisais et d’être libre.

 

La liberté pour moi, c’est ce qui allume ma créativité. Il est important de me sentir libre dans ce que je fais et à travers de mes décisions quotidiennes. Je voulais faire ce que je veux, quand je veux et avec qui je veux.

 

Et c'est ce que j'ai réussi à accomplir! Aujourd'hui, j'ai le contrôle sur :

  • mon horaire de travail,
  • mon revenu,
  • avec qui je travaille et je travaille seulement avec des gens qui ont les mêmes valeurs que moi,
  • ce que je crée comme contenu et ce qui me plaît.

 

J’ai vraiment l’impression de vivre selon mes propres termes. J’ai vraiment le contrôle sur mon temps et sur ma vie.

Et ça, c’est la vraie liberté.

 

J’ai filmé une vidéo YouTube sur le sujet avec plus de détails sur mon parcours comme femme entrepreneure ! Va voir la vidéo YouTube ici : Mon histoire de femme entrepreneure – Comment je suis devenue coach business. Profites-en pour t’abonner sur ma chaîne YouTube.

Mes articles de blogue t’aident dans ta business? Je publie un nouvel article de blogue tous les vendredis. Pour ne rien manquer, suis-moi sur mes pages Facebook et Instagram et abonne-toi à mon infolettre ! 

Pour des conseils personnalisés et une communauté de Queens badass, joins-toi à notre groupe Facebook YES QUEENS ! Par Amélie Ridendeau.